Vous êtes ici :   Accueil » HISTOIRE
 
LA COMMUNE
VIE PRATIQUE
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.perignac17.fr/data/fr-articles.xml

36_-_Copie.jpg

Pérignac, commune la plus plantée en vignes dans le cru "Petite Champagne de Cognac" compte un millier d'habitants et sa superficie est  de 2755 ha. En 1876, Salignac a été formée en commune distincte et à la suite de cette création, le cimetière qui se trouvait autour de l'église a été transféré au lieu-dit Martouret (1881).

Le nom de Pérignac viendrait de la villa d'un certain Pétrinius ou Parinus, riche romain ou gallo-romain.

Pérignac se trouve sur le passage d'une voie préhistorique qui vient de l'Est après être passée près du dolmen de St Fort. Une voie romaine ("le chemin boisné" qui reliait Saintes à Périgueux) est située en limite de Salignac. Des fouilles à la suite des travaux de remembrement ont permis de localiser plusieurs structures: du néolithique, bronze ancien et âge de fer ainsi que des structures gallo-romaines.

Le chemin romain indiqué conduit à un blockhaus édifié en 1943 par les Allemands qui craignaient que les Alliés n'empruntent l'antique voie pour se rendre au camp d'aviation de Cognac. La première mention du village date de 989. Le compte du Poitou, Guillaume fier à Bras donne son domaine de Pérignac à l'église de St Jean d'Angély. Ensuite on trouve dans les archives divers baux ruraux (en 1293, 1298, 1299, 1300) tous réalisés avec l'Hôpital Neuf de Pons. En 1446, Charles VII abolit les peins dont était frappé Jacques de Pons lequel s'était emparé de différents lieux dont Pérignac. Lors du contrat de mariage en 1563, d'Eusèbe de Pons fille d'Antoine de Pons et d'Anne de Parthenay, Pérignac est cité dans les possessions du Seigneur. En 1683, l'archiprêtre de Pérignac compte 19 paroisses. Le prieuré produit un revenu de 2000£ et la paroisse annexée au séminaire produit un revenu de 900£. En 1692, Messire René Ballet prêtre curé de la Paroisse de St Pierre de Pérignac fait déclarations des biens de main-morte et suit le détail de la cure,des terres et dîmes perçues.

Le 12 décembre 1792 est fait l'inventaire des registres d'état civil de l'église de 1771 à 1792 "plus des registres plus anciens dont on à peine à déchiffrer la date". (Rappelons que ces registres peuvent être consultés en Mairie. Ils commencent en 1579).

21 mai 1793: inventaire des meubles et effets appartenant au Prince de Pons (alors émigré).

le 13 prairial an 2: les citoyens Ardouin, Zimmerment et Martel déclarent qu'ils font commerce d'eau de vie avec l'étranger et qu'ils possèdent des tiersons dans les chais du Port du Lys.

15 août 1806: on pose un aigle impérial sur le clocher en l'honneur de "Napoléon le Grand, ce monarque si chéri de son peuple".

26 juillet 1807: la cloche qui était cassée a été descendue du clocher, elle pesait 441 kg et envoyée à Chalais ( Charente) pour être refondue. En septembre, elle pèse 660 kg plus le battant de 26kg et porte l'inscription " en 1807 j'ai baptisée Anne, règne de Napoléon le Grand, parrain M. Laurent maire, marraine Madame Perraud-Lataste".

été 1814: sur le parapet de la Grande Croix ( croix hosannière), les jeunes gens ont chanté le TE DEUM en l'honneur de la paix conclue le 30 mai 1814.

28 mai 1820: le conseil est d'avis que la route de Pons à Cognac passant par Pérignac soit déclarée route départementale.

L'année 1822 fut une année précoce, il y eut du vin nouveau fin août.

6 août 1830: le drapeau tricolore fut placé sur le clocher de la commune de Pérignac en raison des affaires des 27, 28 et 29 juillet 1830.


Date de création : 20/11/2014 09:50
Catégorie : LA COMMUNE - PRESENTATION
Page lue 1831 fois

INFOS PRATIQUES

HORAIRES D'OUVERTURE 

             MAIRIE :

Du lundi au vendredi
9H00 à 12H00

En période scolaire:

8H45 les mardi et vendredi

14H00- 17H30 le vendredi

Le samedi
10H00 à 12H00

Tél : 05 46 96 41 95
Fax : 05 46 96 37 47

Nous contacter

LIENS
BOITE A IMAGES